Vu dans la presse - France 3 : Menace sur les classes bilangues de Franche-Comté (26/01/2016)

Les syndicats dénoncent une nouvelle façon de creuser les inégalités avec une réforme injuste socialement et économiquement incohérente en particulier sur le chapitre des classes bilangues. Sur les 99 classes bilangues de Franche-Comté, 47 seraient supprimées à la rentrée prochaine en Franche-Comté alors que l'académie voisine de Dijon les conserverait toutes.

Les opposants à la réforme du collège s'étaient vivement émus au printemps 2015 de la suppression des classes bilangues, qui permettent aux élèves d'apprendre deux langues étrangères dès la sixième. Face à la bronca, ce dispositif, qui concerne quelque 16% des élèves en France, sera en partie maintenu.
Sont supprimées les bilangues qualifiées par la ministre Najat Vallaud-Belkacem de "contournement", c'est-à-dire celles qui sont accessibles dans certains collèges et demandées par les familles pour, selon elle, contourner la carte scolaire.
Sont conservées les bilangues de "continuité", qui permettent de poursuivre au collège l'apprentissage d'une  langue étrangère, autre que l'anglais, apprise en primaire. Ces élèves-là pourront, s'ils le souhaitent, aller en bilangue. Cette mise au point avait déjà été apportée dans un arrêté en mai.

La députée-maire de Morteau, Annie Genevard, déléguée à l'éducation au parti Les Républicains, se félicite de ce maintien mais regrette "des inégalités de territoires". En Franche-Comté, selon Nathalie Faivre,co-secrétaire académique SNES-FSU, les écoles dans la zone frontalière avec la Suisse (pays germanophone), sont moins favorisées que celles de Besançon.

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/franche-comte/menace-sur-les-classe-bilangues-de-franche-comte-913315.html

 

 

Posté par primairebichet à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Vu dans la presse : la rentrée scolaire des élèves est reportée au 2 septembre 2014

Le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon a repoussé la rentrée scolaire des 12 millions d'élèves du 1er au 2 septembre, vendredi 16 mai, lors du Conseil supérieur de l'éducation. A moins de deux mois des vacances d'été, le ministère de l'Education nationale hésitait jusque-là sur la date officielle de la prochaine rentrée.

 

BHamon2

 

La veille, le Snes-FSU, syndicat du secondaire, avait en effet annoncé sur Twitter que les enseignants ne feraient par leur pré-rentrée le vendredi 29 août – comme prévu dans le calendrier officiel pour la rentrée 2014 – mais le 1er septembre, le jour de la rentrée des élèves.

"Le tout-en-un n'est pas possible : si on déplace la pré-rentrée, il faut aussi déplacer la rentrée", avait alors commenté Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa, deuxième syndicat de l'éducation. Pour els syndicats, il n'était donc pas envisageable d'effectuer la rentée des élèves et des enseignants le même jour.

Ne pas toucher au mois d'août

L'explication du décalage de la pré-rentrée des enseignants est à chercher du côté des vacances. "Attaquer le mois d’août, qui a toujours été un mois de vacances, nous paraissait vraiment dangereux", a déclaré jeudi Jean-Rémi Girard du SNALC (Syndicat national des lycées et collèges), comme le rapporte Les Echos.

Mais les syndicats d'enseignants ne tenaient pas spécialement à cette journée de pré-rentrée, comme l'indique Jean-Rémi Girard : "La journée de pré-rentrée permet, certes, d’accueillir les nouveaux collèguesMais elle se résume souvent à un discours et à la communication des emplois du temps. Parfois, il faut le dire, elle ne sert pas à grand-chose."

 

Source France Tv Info 16/05/2014

http://www.francetvinfo.fr/france/la-rentree-scolaire-des-eleves-est-reportee-au-2-septembre-annonce-le-ministre-de-l-education_601493.html

 

 

 

Posté par primairebichet à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Vu dans la presse : Le Village en pain d'épice (05/03/2014)

 

photoER05032014

Un petit doigt à la sauvette dans la pâte, c’est tentant !

 

Pendant les vacances de février, les enfants de l’accueil de loisirs de l’aide à domicile en milieu rural Arc en Ciel font route sur le chemin « des cinq sens ». Pour y parvenir, les enfants de 4 à 12 ans se sont arrêtés plusieurs fois au restaurant Au Cœur des Faims, voisin direct d’Arc-en-ciel.

Toute l’équipe de Stéphane Taillard  les a accueillis autour d’un repas gastronomique, riche en couleurs, en textures différentes. Leur plat préféré ? Les chips de betteraves, sans oublier la purée de brocolis. Et c’est autour d’un dessert concocté avec la passion du travail bien fait que les enfants ont découvert des meringues italiennes aux mûres. Ce repas leur a notamment permis de découvrir de nouveaux goûts, de nouvelles saveurs.

Le projet ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Ainsi en deux équipes, le chef cuisinier a pris en charge les enfants pour réaliser un village en pain d’épices. Pendant deux heures, chaque groupe a pu s’approprier casseroles, balance et autres ustensiles pour le façonner, le tout sous le regard bienveillant du chef lorsqu’un doigt était plongé avec gourmandise dans la pâte.

Le village est exposé jusqu’à la fin des vacances à Arc en Ciel et retournera au Cœur des Faims dès la reprise de l’école.

 

Source Est Républicain - 05/03/2014 :

http://www.estrepublicain.fr/loisirs/2014/03/05/le-village-en-pain-d-epices

 

 

 

 

Vu dans la presse : Pourquoi les enfants sont fatigués (ER 18/10/2013)

ER18102013

 

Pour lire l'article : ER18102013

 

 

Source : Est Républicain du 18/10/2013.

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/10/18/pourquoi-les-ecoliers-sont-fatigues-et-stresses

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par primairebichet à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,