Vu dans la presse - Le dynamisme des parents d'élèves des Grands Bichet - 27/10/2019

 

 

Source Est Républicain :

https://www.estrepublicain.fr/edition-haut-doubs/2019/10/27/le-dynamisme-des-parents-d-eleves-des-grands-bichet

 

 

 

 

Posté par primairebichet à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Vu dans la presse : enfants et écrans, connait-on vraiment les risques ? (10/12/2018)

 

photo-d-illustration-domaine-public-pixabay-1544454404

 Des modifications du cerveau ?

Dernière en date, une étude américaine menée par les Instituts nationaux américains de la santé (NIH), dont CBS a rapporté les résultats préliminaires dimanche, avance que le cerveau des enfants apparaît modifié lorsque ces derniers passent beaucoup de temps devant les écrans.

L'étude a été menée sur 4 500 enfants âgés de 9 à 10 ans dans 21 centres de recherche. En utilisant l'imagerie par résonance magnétique (IRM), les chercheurs ont observé que les tracés étaient "différents" dans les cerveaux des enfants qui utilisent pendant plus de 7 heures par jour des smartphones, des tablettes et des jeux vidéo.

Le cortex de ces enfants (qui traite les informations envoyées au cerveau par les cinq sens) apparaît prématurément aminci. Pour l'heure, cependant, les chercheurs ne sont pas en mesure de dire si le processus est néfaste, ni d'établir un lien de cause à effet entre ces modifications physiques et une longue exposition aux écrans.

Des problèmes de vue, de motricité, mais...

Début décembre, une étude de l'institut Ipsos pour le groupe d'opticiens Krys, relayée par Les Echos, notait que 34% des enfants de 4 à 10 ans présentent actuellement des problèmes de vue. Un chiffre en hausse par rapport à 2017, à relier, selon l'étude, avec l'augmentation du temps moyen passé devant un écran dans cette tranche d'âge : + 24 minutes par jour en moyenne, soit au total 2 heures et 18 minutes.

Une étude publiée fin septembre dans la revue britannique Lancet Child and Adolescent Health, menée aux États-Unis par des chercheurs de l’Institut CHEO, de l’université d’Ottawa et de Carleton, sur 4 524 enfants de 8 à 11 ans, relevait elle que ceux d'entre eux qui passaient plus de deux heures par jour devant des écrans avaient de moins bonnes capacités cognitives que les autres.

Plus problématique est en revanche la théorie d'un "autisme virtuel" avancée en 2017 par le Dr Anne Lise Ducanda et le Collectif surexposition écrans. La praticienne affirmait en effet que de plus en plus d'enfants surexposés aux écrans présentaient des troubles semblables à ceux de l'autisme. "Aucune étude à ce jour ne permet d’établir une relation de causalité entre consommation d’écrans et autisme", rappelait un collectif de médecins dans une tribune publiée dans Le Monde. Ce que confirme la Haute Autorité de Santé.

D'autres études encore, souvent américaines, avancent qu'il existe une corrélation entre le temps passé sur les écrans et la baisse du bien-être psychologique, ou des retards de langage... Sans que l'on puisse vraiment affirmer que la surexposition aux écrans est la cause de ces problèmes ni qu'elle en est la seule source.

 

Un enfant sur deux regarde la télévision avant 18 mois

Ces différentes études doivent-elles vraiment inquiéter ? En 2013, l'Académie des Sciences, notait, dans un avis, que "toutes les études montrent que les écrans non interactifs (télévision, DVD) devant lesquels les bébés (de moins de 2 ans) sont passifs n'ont aucun effet positif".

En octobre dernier, à l'occasion des 10 ans de la campagne du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) "Pas d'écran avant trois ans", la ministre de la Santé Agnès Buzyn rappelait de son côté que l'exposition des très jeunes enfants aux écrans entraîne des risques pour le développement et la santé physique.

"Nous voyons aujourd'hui combien cette alerte [la campagne du CSA, ndlr] était nécessaire et combien cet enjeu est toujours d'actualité", avait souligné la ministre, qui a saisi en août le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) pour faire une analyse des risques des usages de l'écran pour le développement de l'enfant de moins de 18 ans.

D'actualité, en effet : une enquête de l'Inserm publiée en septembre mettait en évidence le fait que les enfants de deux ans étaient surtout devant la télévision. Deux tiers d'entre eux regardent le petit écran tous les jours, même si la moitié des bambins de cet âge passe moins de 30 minutes par jour devant. Un enfant sur deux commence même à regarder la télévision avant ses 18 mois. Si les tout-petits sont moins exposés aux autres formes d'écrans, l'enquête de l'Inserm montre que 20% des enfants de deux ans utilisent un ordinateur ou une tablette au moins une fois par semaine.

L'étude Ipsos pour Krys observe de son côté que 63% des enfants âgés de 3 à 10 ans passent une à deux heures par jours devant un écran.

Malgré cela, "les données manquent quant aux effets d'une surexposition des très jeunes enfants aux écrans", soulignait pour sa part en novembre Christelle Dubos, secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la santé, citée par France Culture.

 

Quelles recommandations ?

Que faire, alors ? L'Académie de médecine, pour sa part, déconseille d'exposer les enfants de 2 à 3 ans à la télévision de manière prolongée, notamment car ils ne savent pas distinguer réalité et imaginaire.

En 2008, le psychiatre Serge Tisseron a proposé ce qu'il appelle la règle du 3/6/9/12 : "pas d'écran avant 3 ans, pas de console de jeu portable avant 6, pas d'internet avant 9 ans et pas de réseaux sociaux avant 12 ans".

Le CSA aussi déconseille donc les écrans avant 3 ans. Quant au supposé effet "calmant" des écrans sur les tout-petits, le CSA explique qu'il s'agit d'une "illusion" : "le regard du bébé est capté par le flux d'images et de sons provenant de l'écran et qu'il ne comprend pas", ce qui peut ensuite être suivi d'une "agitation mal comprise".

 

Source Est Républicain 10/12/2018 :

https://www.estrepublicain.fr/actualite/2018/12/10/enfants-et-ecrans-connait-on-vraiment-les-risques?fbclid=IwAR1ufUD0dphL1bmmMtRE-gqqcl2Z-ebUXQQlk-Hm37s-IQvv34NcPc1kVxQ

 

 

 

Posté par primairebichet à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Vu dans la presse : L'instruction deviendra obligatoire dès 3 ans à partir de la rentrée 2019, annonce l'Elysée (France TV Info)

Dès la rentrée 2019, l'instruction deviendra obligatoire à l'âge de 3 ans, annonce l'Elysée, mardi 27 mars.

Cette annonce devra officiellement être faite par Emmanuel Macron lors de l'inauguration des Assises de la maternelle à Paris, dans la journée. Actuellement, l'âge obligatoire d'entrée à l'école est de 6 ans, c'est-à-dire l'entrée au CP. 

Cette mesure, qui rendra la maternelle (ou la scolarisation à domicile) obligatoire et devra passer par une loi, ne concernera qu'environ 26 000 enfants puisque 97% d'entre eux sont déjà scolarisés dès cet âge, selon la DEPP (le département de statistiques du ministère de l'Education). 

Réforme de la formation initiale des professeurs en maternelle

Selon l'Elysée, "la décision d'abaisser l'âge de l'instruction obligatoire à trois ans traduit la volonté du président de la République de faire de l'école le lieu de l'égalité réelle et une reconnaissance de l'école maternelle, qui ne doit plus être considérée comme un mode de garde universel ou comme la simple préparation à l'école élémentaire".

Emmanuel Macron devrait aussi annoncer une réforme de la formation initiale et continue des professeurs en maternelle, ainsi que des Atsem, ces agents territoriaux qui assistent les instits dans les classes.

La réforme à venir de la maternelle succède à toute une série d'initiatives gouvernementales dans le domaine éducatif, après les classes de CP dédoublées dans les zones défavorisées, la modification de la procédure d'accès à l'université, la réforme du bac et de la formation professionnelle. 

La mesure devrait être effective pour la rentrée 2019.

Elle nécessitera la création d'environ 800 postes.

 

 

Source FranceTV Info 27/03/2018 :

https://www.francetvinfo.fr/societe/education/la-scolarite-deviendra-obligatoire-des-3-ans-a-partir-de-la-rentree-2019-annonce-l-elysee_2676336.html#xtor=CS1-746

 

 

 

 

 

Posté par primairebichet à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Vu dans la presse : "Ca bouge à l'école " - Est Républicain 01/02/2018

Capture

 

Source Est Républicain du 01/02/2018

 

 

 

 

Posté par primairebichet à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Vu dans la presse : Il n'y aura pas de pont de l'Ascension pour les élèves en mai 2018 - FranceInfo 30/08/2017

13180893

 

Dès l'année prochaine, les élèves français ne bénéficieront plus de ce long week-end de quatre jours, mis en place en 2016 et 2017. 

En 2016 et 2017, les écoles françaises sont restées fermées les vendredi et samedi suivant le jeudi de l'Ascension, permettant à chaque élève de profiter d'un week-end à rallonge. L'éducation nationale en a décidé autrement pour 2018.

Une décision prévue depuis 2015

 Selon BFMTV, la raison de cette décision est la succession de deux jours fériés en une seule semaine : le mardi 8 mai, qui commémore la fin de la seconde guerre mondiale, et le jeudi de l'Ascension, qui tombera le 10 mai en 2018. Avec le pont de l'Ascension prévu jusqu'à présent, les écoliers n'auraient eu que deux jours de classe au cours de cette semaine. 

 Cette décision de supprimer le pont de l'Ascension date en réalité de 2015. Le calendrier scolaire 2017-2018 a en effet été soumis au conseil supérieur de l'éducation il y a deux ans.

   

Source FranceInfo 30/08/2017 :

http://www.francetvinfo.fr/societe/education/il-n-y-aura-pas-de-pont-de-l-ascension-pour-les-eleves-en-mai-2018_2347723.html#xtor=CS1-746

 

 

 

 

 

Posté par primairebichet à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Vu dans la presse : 40 enfants au multi-accueil Arc-en-Ciel (ER 02/06/2017)

18879968_1681788548506042_6202541167568623826_o

 

 

Source Est Républicain 02/06/217 : 

http://www.estrepublicain.fr/edition-haut-doubs/2017/06/02/40-enfants-au-multi-accueil-arc-en-ciel

 

 

 

 

 

 

 

Vu dans la presse : Rythmes scolaires, 3 questions sur ce que prévoit E. MACRON (france info 12/05/2017)

12446213

 

Des rythmes scolaires à la carte ? Emmanuel Macron veut laisser la main aux communes. La réforme mise en place par Vincent Peillon et appliquée en 2013 a abrogé la semaine de quatre jours. Elle devait alléger les journées des enfants et mieux les répartir sur l'année, mais elle a été rapidement la cible de critiques. Beaucoup de communes ont dénoncé le coût des activités périscolaires qui sont à leur charge. Dans ses premières mesures, le nouveau président a promis d'assouplir ces rythmes scolaires. 

 

Emmanuel Macron veut donner la possibilité aux communes de revenir sur les nouveaux rythmes scolaires. (MAXPPP)

 

Que propose Emmanuel Macron ?

Les communes qui le veulent pourront revenir à la semaine de quatre jours et ses six heures de classe quotidiennes, comme le rapporte Le ParisienLes communes pourront aussi conserver le modèle actuel. Enfin, elles pourront rester sur une semaine de quatre jours et demi, avec le mercredi matin ou le samedi matin travaillé, mais supprimer des activités périscolaires. 

Quand cela doit-il entrer en vigueur ?

Emmanuel Macron veut publier un décret cet été, qui doit permettre aux communes qui le souhaitent de revenir sur la réforme dès la rentrée de septembre. Les communes et conseils d'école auront jusqu'en 2019 pour trancher.

 

Quelles sont les réactions ?

Revenir sur la réforme des rythmes scolaires est une bonne nouvelle pour Jean-Michel Fourgous, maire Les Républicains d'Elancourt (Yvelines). "Il est évident que ce que propose Emmanuel Macron, c'est une bonne mesure. Cette réforme, nous voulons l'abandonner", explique-t-il à RMC. Il dénonce une mesure "coûteuse et inefficace".  

En revanche, pour Stéphane, qui gère les activités périscolaires dans une commune de région parisienne, modifier les règles dès septembre ne semble pas tenable. "On a passé des conventions avec des associations qui sont partenaires des rythmes scolaires depuis bientôt trois ans, les budgets ont déjà été engagés, explique-t-il à franceinfo. Tout rechanger en deux mois, ça paraît vraiment compliqué au regard du temps que cela a pris pour mettre en place la réforme des rythmes scolaires." 

 

Source France Info du 12/05/2017 :

http://www.francetvinfo.fr/societe/education/rythmes-scolaires/rythmes-scolaires-trois-questions-sur-ce-que-prevoit-emmanuel-macron_2184619.html#xtor=CS1-746

 

 

 

 

Posté par primairebichet à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Vu dans la presse : Ce qui attend les 200 000 élèves de Franche-Comté demain à la rentrée (31/08/2015)

Mardi, près de 200 000 élèves, collégiens ou lycéens francs-comtois vont reprendre le chemin de l’école. Tour d’horizon de ce qui les attend.

Une école qui améliore les parcours de réussite. Une école qui renforce les pratiques pédagogiques. Une école qui favorise les efforts de tous les acteurs. Alors que près de 200 000 élèves s’apprêtent à faire leur rentrée mardi dans l’académie, les trois priorités 2015-2018, inscrites dans le cadre du projet de loi sur la refondation de l’école de la République, sont plus que jamais réaffirmées.

Concrètement, sur le terrain, dans les établissements, la prérentrée s’est déjà organisée. C’est qu’il faudra être prêt le jour « J » pour accueillir quelque 119 000 élèves dans 1 200 écoles mais aussi 94 000 adolescents dans les 145 collèges et 67 lycées de la région.

Parmi les nouveautés, il y a, bien sûr, la refonte des programmes avec, notamment, le projet d’une heure d’instruction civique, les changements de calendriers scolaires, le développement des zones prioritaires, l’accueil des handicapés, les évolutions liées au numérique ou encore les mesures d’exonération patronales pour ceux qui choisissent les filières de l’apprentissage. Autant de pistes que nous vous proposons d’explorer avec nous.

En une seule page, toutes les facettes des changements ne peuvent, bien sûr, être abordées. Mais les reportages que nous vous proposons aujourd’hui sont autant d’exemples d’une école enjeu de nombreux débats mais toujours en mouvement.

En tout cas, une chose est sûre. L’éducation mobilise toujours autant de moyens. Rien qu’au niveau de la région, pas moins de 76M€ ont été votés au budget primitif 2015. 13,3M€ pour les opérations de gros entretien mais surtout 16,8M€ pour les opérations de rénovation : 5,5M€ pour le LEGTA Quelet, à Valdoie, 5,1M€ pour le bâtiment Chamars à Pasteur (Besançon), 2,1M€ pour le lycée Pré Saint-Sauveur, à Saint-Claude, et 1,7M€ pour l’internat du lycée Lumière, à Luxeuil.

Quant au plan pluriannel, 200M€ ont été programmés pour 17 opérations différentes. Et encore, ne parle-t-on pas des investissements dans les collèges et les écoles. Bien sûr, tout n’est pas question que de « gros sous ». Ni les enseignants, ni les personnels administratifs, ni les élèves ne viendront dire le contraire. Mais un bon équipement, c’est toujours motivant pour les conditions de travail.

B.P.

 

 

Source ER 31/08/2015 :

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-besancon/2015/08/31/ce-qui-les-attend-demain-a-la-rentree

 

Posté par primairebichet à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Je suis Charlie - 08/01/2015

10406645_10155048571645177_2623146817203215907_n
Lettre de Najat Vallaud-Belkacem aux enseignants :
Madame, Monsieur,

L'attentat meurtrier contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo a atteint notre République au cœur.

Les valeurs essentielles de notre République ont été visées : la liberté d'expression est au fondement de toutes les libertés ;  la liberté de conscience et le respect des opinions individuelles sont les principes qui nous permettent de vivre ensemble.


Il appartient à l'École de faire vivre et de transmettre les valeurs et les principes de la République. La République a confié à l'École, dès son origine, la mission de former des citoyens, de transmettre les valeurs fondamentales de liberté, d'égalité, de fraternité et de laïcité.


L'École de la République transmet aux élèves une culture commune de la tolérance mutuelle et du respect. Chaque élève y apprend à refuser l'intolérance, la haine, le racisme et la violence sous toutes leurs formes.


L'École éduque à la Liberté : la liberté de conscience, d'expression et de choix du sens que chacun donne à sa vie ; l'ouverture aux autres et la tolérance réciproque.


L'École éduque à l'Égalité et à la Fraternité en enseignant aux élèves qu'ils sont tous égaux. Elle leur permet d'en faire l'expérience en les accueillant tous sans aucune discrimination.

Au moment où notre pays manifeste son unité nationale face à l'épreuve, l'École doit plus que jamais porter l'idéal de la République.


Je vous invite à répondre favorablement aux besoins ou demandes d'expression qui pourraient avoir lieu dans les classes en vous laissant le soin, si vous le souhaitez, de vous appuyer sur l'ensemble des ressources pédagogiques que les services du ministère tiennent à votre disposition.

Je vous remercie de votre mobilisation personnelle et vous assure de tout mon soutien dans les missions qui sont les vôtres.

 

 

B6xsO9vIUAAMbyP

Illustration Mon Petit Quotidien du 07/01/2015

 

A lire :  Le Petit Quotidien met son dernier numéro en accès gratuit, en hommage aux victimes de l'attentat à la rédaction de Charlie Hebdo, afin d'aider les parents à aborder le sujet avec leurs enfants.

 

 

******

 

Ci-dessous, un message du Maire des Fins :

 

"Vendredi 09 Janvier 2015 à 19h30 à la Salle Polyvalente des Fins, en prélude à la présentation des voeux de la municipalité, un hommage sera rendu aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo.


Nous invitons les républicains et les défenseurs de la démocratie à se recueillir solidairement pour signifier leur opposition totale au terrorisme et leur attachement inconditionnel à la liberté d’opinion et aux valeurs humanistes."

 

 

 

 

 

 

Posté par primairebichet à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,