Vu dans la presse : questions sur les nouveaux cours de morale à l'école (27/08/2015)

Les élèves du CP à la terminale participeront à partir de cette année à des cours d'"enseignement moral et civique", en lieu et place de l'éducation civique. Mais à quoi vont-ils ressembler ?

 6791027

"C’est une nouveauté dont on attend beaucoup", assure Najat Vallaud-Belkacem. A partir de la rentrée, mardi 1er septembre, "l'enseignement moral et civique" va remplacer, du CP à la terminale, les traditionnels cours d’éducation civique. L'aboutissement d'un projet lancé début 2013 par l'ancien ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon. Pour les 12,3 millions d'élèves qui vont reprendre le chemin de l'école cette année, fini, donc, les cours uniquement théoriques sur les institutions françaises et sur le b.a.-ba du droit. Place à la réflexion et au dialogue, sur la liberté, le respect, la laïcité, le vivre-ensemble… Mais la nouveauté semble laisser les professeurs sceptiques.

Que va-t-on apprendre aux enfants ?

Jusqu'à présent, les cours d'éducation civique avaient d'abord pour but de sensibiliser les écoliers à l'exercice de la citoyenneté. Quels sont les symboles de la France ? Quels sont les droits et les devoirs ? Qu'est-on libre de faire et de ne pas faire ? A quoi cela sert-il de voter et d'avoir des représentants ? Comment et pourquoi s'engage-t-on au service de la communauté ? Autant de questions abordées, le plus souvent, de manière très théorique.

Désormais, l'éducation civique va être accompagnée d'un "enseignement moral". Objectif : développer l'esprit critique et le principe d'autonomie de l'élève, et "favoriser le développement d'une aptitude à vivre ensemble dans une République indivisible, laïque, démocratique et sociale". Cet enseignement reposera sur quatre principes : "penser et agir par soi-même", "comprendre le bien-fondé des normes et des règles régissant les comportements individuels et collectifs", "reconnaître le pluralisme des opinions, des convictions, des croyances et des modes de vie" et "construire du lien social et politique".

"Beaucoup de thèmes sont repris : le droit, le fonctionnement démocratique... Tout ceci était enseigné dans les cours d'éducation civique d'avant", constate Alexandre Acou, professeur des écoles à Paris, interrogé par francetv info. "Le changement, c’est qu'on insiste sur certains points tels que la laïcité, l’approche religieuse, la multiplicité des confessions et la société de l’information", observe Didier Karkel, professeur d'histoire-géographie au lycée Jean-Renoir de Bondy (Seine-Saint-Denis), joint par francetv info. Un changement loin d'être anodin, quelques mois après les évènements de Charlie Hebdo, et des débats qui en avaient découlé.

Vont-ils avoir des heures de cours dédiées à cela ?

Oui. Dans une étude publiée en début d'année (PDF), le Conseil national d'évaluation du système scolaire (CNESCO) déplorait que les heures dédiées à l'éducation civique ne soient "pas toujours dispensées dans leur totalité". "Ces heures peuvent servir notamment à achever la couverture des programmes scolaires dans d'autres matières", regrettaient les auteurs de ce rapport. En d'autres termes : les professeurs d'histoire-géographie, chargés de dispenser cette matière, négligeaient trop souvent les heures d'éducation civique au profit... de l'histoire-géo.

Là, un horaire sera spécifiquement dédié à cette nouvelle matière, à raison d'une heure par semaine à l'école primaire, et d'une heure tous les quinze jours au collège et au lycée. Dans le secondaire, les séries professionnelles et technologiques n'avaient pas d'heures spécifiquement dédiées : dorénavant, l'enseignement moral et civique y sera également obligatoire.

Comment ces cours se dérouleront-ils ?

Avec ce nouvel enseignement, "ce qui est vraiment différent, assure la ministre Najat Vallaud-Belkacem, c'est la forme qu'il prend : un temps important est accordé aux débats, aux jeux de rôle, aux moments de dialogue". De fait, dans les programmes, le ministère conseille en effet toutes sortes d'activités : danse, théâtre, conseils d'élèves, débats, participation à des audiences au tribunal...

"Ce qui est préconisé, c'est que les élèves apprennent à argumenter, qu'ils aient un recul sur les choses, un sens critique, décrypte Alexandre Acou. C'était moins accentué avant. Maintenant, les élèves vont devoir pratiquer un début de démocratie." Concrètement, le manuel Nathan, dédié aux collégiens, propose par exemple de réaliser une émission de radio sur le refus du racisme et de l'antisémitisme, d'animer et participer à un débat sur le lien entre la sécurité et la liberté en France, d'organiser une course sportive au profit d'une association caritative ou encore d'imaginer et participer à un concours contre le sexisme, etc.

YryBPXR

Comment les enseignants ont-ils été préparés ?

A les écouter, les professeurs interrogés par francetv info semblent plutôt sceptiques. "Ce sont des choses qu'on faisait déjà, assure Didier Karkel, du lycée Jean-Renoir de Bondy. On voit bien que le simple fait d'expérimenter en classe aide à faire mieux passer les connaissances. On tiendra compte du changement des programmes, mais il n'y aura pas d'avant-après à proprement parler."

Surtout, de nombreux enseignants pointent un manque de préparation et d'information autour de la mise en place de ce nouveau cours. "Ça a un côté un peu précipité", déplore Christine Guillonnet, professeur d'histoire-géographie, interrogée par France 3. "En tant qu'enseignants en activité, nous n'avons reçu aucune formation sur la morale ou quoique ce soit", regrette Diane Madar, institutrice à Saint-Quentin (Aisne), contactée par francetv info.

Et pour cause : depuis le début de l'année, seuls 1 000 enseignants environ ont bénéficié d'une formation sur la laïcité et l'enseignement moral. "Sur Eduscol, un site très utilisé pour la construction des programmes, les évolutions concernant l'enseignement moral et civique n'apparaissent pas encore", renchérit son confrère parisien Alexandre Acou. "Cela va se jouer lors de la pré-rentrée, imagine Diane Madar. On aura une réunion avec les directeurs et l'inspecteur. C'est à ce moment-là que les lignes directrices du programme nous seront expliquées."

En attendant, pour construire leurs cours, les enseignants restent donc dans le flou. A quelques jours de la rentrée des élèves, les professeurs n'ont pas tous reçus les nouveaux manuels. Face à leur inquiétude, Najat Vallaud-Belkacem, elle, assure qu'"une grande souplesse sera laissée aux établissements". Une souplesse qui semble réjouir Didier Karkel, professeur en Seine-Saint-Denis : "Il y a autant de façons de mettre en œuvre le programme qu'il y a de publics", insiste-t-il.

 

Source France TV Info :

http://www.francetvinfo.fr/france/rentree/rentree-des-classes-quatre-questions-sur-les-nouveaux-cours-de-morale-a-l-ecole_1057137.html#xtor=CS1-6

 

 

Posté par primairebichet à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Travaux d'été : installation barrière parking et école du bas - Eté 2015

C'est bientôt la rentrée... les travaux continuent.

Il ne reste qu'une dernière petite semaine de vacances avant de reprendre les livres, les cahiers, les crayons, et les bonnes habitudes !

En photo, la nouvelle barrière sur le mur de soutènement de l'école élémentaire et du parking du bas.

 

1

2

3

 

 

 

Posté par primairebichet à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Eté 2015 : travaux à l'école et à la cantine.

Détrompez-vous ! Aux Fins, les écoles ne sont ni désertes ni silencieuses pendant l'été.

 

Les cris des enfants sont remplacés par les bruits de perceuse et des ponceuses :

- Agrandissement de la 5ème classe de l'école maternelle,
- Rénovation du préau de la cantine avec une grosse amélioration du phonique,
- Nouveau four vapeur à la cantine,
- Mobilier totalement neuf pour deux classes,...
- Nouveaux tableaux pour des classes,
- Rénovation de la salle de la restauration scolaire de la cantine,
- Amélioration du système de gestion du chauffage et de la ventilation,
- Peinture, nettoyage, tonte, élagage, ...

 

1

2

3

4

5

6

Posté par primairebichet à 12:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Programmes scolaires - école élémentaire - cycle 2 et cycle 3

Le socle commun de connaissances et de compétences

Le "socle commun de connaissances et de compétences" présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire...

  

Présentation des programmes et des horaires à l'école élémentaire

La durée de la semaine scolaire des élèves est fixée à vingt-quatre heures. Les élèves peuvent bénéficier sur proposition de leurs enseignants d'activités pédagogiques complémentaires, par petits groupes, pour aider les élèves rencontrant des difficultés, pour l'aide au travail en autonomie ou pour des activités prévues au projet d'école...

  

L'utilisation du numérique et des Tice à l'École

L’École contribue au projet d'une société de l’information et de la communication pour tous en initiant, en partenariat avec les collectivités et différents acteurs, des actions pour généraliser les usages et développer les ressources numériques pour l'éducation. Elle forme les élèves à maîtriser ces outils numériques et prépare le futur citoyen à vivre dans une société dont l’environnement technologique évolue constamment...

  

Le sport à l'école élémentaire

Trois heures par semaine, l’éducation physique et sportive (EPS) vise le développement des capacités motrices et la pratique d’activités physiques, sportives et artistiques. Elle contribue à l’éducation à la santé en permettant aux élèves de mieux connaître leur corps, et à l’éducation à la sécurité, par des prises de risques contrôlées...

  

La maîtrise de la lecture à l'école

Les élèves doivent maîtriser la langue française pour réussir leur scolarité : c’est la première des priorités car cela conditionne l'accès à tous les domaines du savoir. Une évaluation nationale en fin de cinquième, expérimentée en 2012, porte notamment sur la maîtrise de la langue française. À la fin de la scolarité obligatoire, les élèves doivent être capables de comprendre tous les types d’écrits et de rédiger des textes qui correspondent aux besoins des usages sociaux et scolaires.  

  

L'enseignement des sciences

De l'école au lycée, les élèves suivent des enseignements obligatoires en sciences. Ils ont la possibilité de participer à des concours ou à des actions éducatives pour élargir leur culture scientifique et technologique...

  

L'éducation artistique et culturelle

L'éducation artistique et culturelle est indispensable à la démocratisation culturelle et à l'égalité des chances. Le parcours d’éducation artistique et culturelle accompli par chaque élève se construit de l’école primaire au lycée...

  

L'éducation à l'image, au cinéma et à l'audiovisuel

L'École donne une place importante au cinéma et à l'audiovisuel dans le cadre plus large de l'éducation à l'image. La première pratique culturelle des jeunes est celle de l’image : cinéma, photo, télévision, jeux vidéo, Internet, etc. Depuis plus de 20 ans, l’École a mis en place une éducation théorique et pratique...

  

L'éducation au développement durable

L'éducation au développement durable (EDD) permet d'appréhender la complexité du monde dans ses dimensions scientifiques, éthiques et civiques. Transversale, elle figure dans les programmes d'enseignement...

  

L'éducation à la défense

De l'école au lycée, les élèves suivent un "parcours de citoyenneté" et reçoivent un enseignement sur la défense et la sécurité nationale. À 16 ans ils participent à une journée défense et citoyenneté. Cette journée obligatoire permet de dépister l'illettrisme et de faire découvrir le ministère de la Défense aux jeunes. Les élèves qui le souhaitent peuvent s'engager dans les différentes formes du volontariat militaire et du service civil pour apporter leur concours à la collectivité.  

  

Les langues vivantes étrangères

Chaque élève doit être capable de communiquer dans au moins deux langues vivantes à la fin de l’enseignement secondaire...

 

Les sections internationales à l'école primaire

Ce dispositif bilingue implanté en école primaire accueille dans une même section des élèves français et étrangers. Les élèves suivent au moins trois heures d'enseignement en une langue vivante étrangère. Les sections ont trois objectifs : faciliter l'insertion d'élèves étrangers dans le système scolaire français et leur éventuel retour dans leur système d'origine. créer, grâce à la présence d'élèves étrangers, un cadre propice à l'apprentissage par les élèves français d'une langue vivante étrangère à un haut niveau. favoriser la transmission des patrimoines culturels des pays concernés. À la rentrée 2012, 88 sections internationales sont ouvertes en école primaire.  

 

Plus d'infos ici : http://eduscol.education.fr/consultations-2014-2015/events/ecole-elementaire/

 

Posté par primairebichet à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Liste de fournitures scolaires CE1 - Rentrée 2015

Fournitures scolaires pour les élèves de CE1 pour la rentrée 2015 :

  • 1 trousse
  • 1 bâton de colle
  • un taille-crayon
  • 1 boîte de crayons de couleur
  • des chaussons

Un complément de fournitures vous sera éventuellement demandé à la rentrée de septembre.

 

 

 

 

 

Posté par primairebichet à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Bonne fête aux papas ! - 2015

 

fete-peres

 

Un peu d'histoire... !

La fête des pères est une fête annuelle célébrée en l'honneur des pères dans de nombreux pays.

 Dans les pays catholiques, on a célébré les pères de famille dès le Moyen Âge à la date du 19 mars, jour de la saint Joseph, ce dernier étant le père putatif de Jésus. En revanche, il était beaucoup plus difficile de célébrer religieusement les mères, les fêtes dédiées à la Vierge Marie, la mère de Jésus, étant aussi des célébrations en l'honneur de la virginité. Cette date du 19 mars a été conservée depuis dans quelques pays de tradition catholique.

L'une des premières fêtes des pères non religieuses fut créée en 1912 aux États-Unis.

 Allemagne :

En Allemagne, on célèbre la Fête des pères (Vatertag) d'une façon assez différente. On la célèbre toujours à l'Ascension (le jeudi 40 jours après Pâques), qui est un jour férié. Dans certaines régions, on l'appelle Männertag (le jour des hommes), ou Herrentag (le jour des messieurs).

 Etats-Unis :

Aux États-Unis, on célèbre la fête des pères le troisième dimanche de juin. La première célébration a eu lieu à Spokane, Washington le 19 juin 1910. La fondatrice de la fête est Sonora Smart Dodd, née à Creston dans l'État de Washington.

 France :

En France, c'est le fabricant de briquets Flaminaire qui eut l'idée, le premier, de créer une fête des pères, en permettant d'offrir un briquet à son papa pour cette occasion. La fête fut par la suite fixée par un décret de 1952 au troisième dimanche de juin ; ceci pour faire écho à la fête des Mères, officialisée en France en 1928 puis instaurée dans le calendrier sous Vichy en 1941.

 Royaume-Uni :

Au Royaume-Uni, on célèbre la fête des pères le troisième dimanche de juin.

Suisse :

En Suisse, la fête des pères a été introduite en 2007. Elle est encore très peu connue et représente l'encouragement et l'engagement des pères ; ce n'est pas un jour férié.

Tradition de l'Église catholique romaine :

C'est une tradition de l'Église catholique romaine de fêter les pères le 19 mars, la Fête de Saint Joseph. Il est aussi fréquent chez les catholiques d'honorer leur « père spirituel », le prêtre de leur paroisse, à la fête des pères.

 

 

 

 

 

 

 

Posté par primairebichet à 06:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

rentrée 2015 : titres de transport

 

Note aux parents : titres de transport

 

Madame, Monsieur,

 

Si votre enfant est en CP, CE1, CE2, CM1, et qu'il prend le bus, il n'y a pas lieu de refaire une demande de titre de transport.

Celui-ci vous sera envoyé automatiquement.

 

Dans le cas d'un déménagement, vous pouvez vous rendre sur

www.mobidoubs.fr , afin de télécharger et d'imprimer le formulaire nécessaire.

 

Cordialement

Le directeur, Nicolas Vieille-Blanchard

 

 

 

Bonne fête aux mamans ! - 2015

 

fete_des_meres_13

 

Un peu d'histoire... !!

 

La fête des Mères est une fête annuelle célébrée en l'honneur des mères dans de nombreux pays.

À cette occasion, les enfants offrent des cadeaux à leur mère, des gâteaux ou des objets qu'ils ont confectionnés à l'école. Cette fête est également célébrée par les adultes de tous âges pour honorer leur mère.

La date de la fête des mères varie d'un pays à l'autre, mais la majorité d'entre eux a choisi de la célébrer en mai.

 En Belgique, au Canada, en Suisse et dans de nombreux autres pays, la fête des mères est célébrée le deuxième dimanche de mai.

 En France, à Monaco et dans plusieurs pays d'Afrique francophone, elle est célébrée le dernier dimanche de mai. Sauf si ce jour coïncide avec la Pentecôte, alors la fête est repoussée au premier dimanche de juin.

 Au Luxembourg, on fête les mères le deuxième dimanche de juin.

  

Les premières traces de célébration en l'honneur des mères sont présentes dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l'honneur de Rhéa (ou Cybèle), la grande mère des dieux et notamment mère de Zeus. Ce culte était célébré aux Ides de Mars dans toute l'Asie Mineure. Une fête religieuse romaine célébrait les matrones le 1er mars, lors des Matronalia (« matronales »).

 Au XVe siècle, les Anglais fêtaient le Mothering Sunday, d'abord au début du carême puis le quatrième dimanche du carême. En 1908, les États-Unis développent la Fête des mères moderne telle qu'on la fête de nos jours, en instaurant le Mother's Day, en souvenir de la mère de l'institutrice Anna Jarvis. Le Royaume-Uni adopte à son tour cette fête en 1914, puis l'Allemagne l'officialise en 1923. D'autres pays suivent comme la Belgique, le Danemark, la Finlande, l'Italie, la Turquie ou l'Australie.

 En France :

Le village d'Artas revendique cependant être le « berceau de la fête des mères ». En effet, le 10 juin 1906, à l'initiative de Prosper Roche, fondateur de l'Union fraternelle des pères de famille méritants d'Artas, une cérémonie en l'honneur de mères de familles nombreuses eut lieu.

 Deux mères de neuf enfants reçurent, ce jour-là, un prix de « Haut mérite maternel ». Le diplôme original créé par Prosper Roche est conservé dans la bibliothèque de l'Institut de France avec les archives de l'association.

 En 1918, la ville de Lyon célèbre la journée des mères en hommage aux mères et aux épouses qui ont perdu leurs fils et leur mari pendant la Première Guerre mondiale.

 En 1920, est élaborée une fête des mères de familles nombreuses puis le gouvernement officialise une journée des mères en 1929, dans le cadre de la politique nataliste encouragée par la République. Ce n'est donc pas, contrairement à ce qui est souvent relayé dans les médias, une création du maréchal Pétain : en 1941, le régime de Vichy ne fait qu'inscrire la fête des mères au calendrier, instaurant de façon officielle la fête des mères.

 En 1942, le maréchal Pétain s'adresse à la radio aux femmes en ces termes : « Vous seules, savez donner à tous ce goût du travail, ce sens de la discipline, de la modestie, du respect qui font les hommes sains et les peuples forts. Vous êtes les inspiratrices de notre civilisation chrétienne ».

 Après guerre, la loi du 24 mai 1950 dispose que « la République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d'une journée consacrée à la célébration de la « Fête des mères » », organisée par le ministre chargé de la Santé avec le concours de l'UNAF.

 Elle en fixe la date au dernier dimanche de mai (sauf si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, auquel cas elle est repoussée au premier dimanche de juin) (article 2), et prévoit l'inscription des crédits nécessaires sur le budget du ministère (article 3). Ces dispositions ont été intégrées au Code de l'action sociale et des familles lors de sa création en 1956, et l'organisation de la fête a été assignée au ministre chargé de la Famille à partir de 2004.

 

Aux Etats-Unis :

 Depuis sa création, la fête des mères est devenue très commercialisée, en particulier aux États-Unis, où les Américains ont dépensé près de 20 milliards d'euros durant la fête des mères en 2014, ce qui représente une moyenne de 160 dollars par personne.

 

 

 

Posté par primairebichet à 05:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Semaine jeudi de l'Ascension 2015

53481

 

 Il n'y aura pas école le jeudi 14 mai 2015,

ce jour étant férié (jeudi de l'Ascension).

 

Toutefois, vendredi 15 mai est un jour normal d'école.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par primairebichet à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,